Contenu

Brèves novembre 2018

publié le 26 novembre 2018

Pacte pour un engagement sociétale

Les acteurs de la filière française de l’élevage et des viandes s’engagent collectivement à produire une viande de qualité, responsable, saine et durable. Ce pacte est mis en ligne sur le site : www.interbev.fr

Une muselière pour moutons dans les vignes

Un entrepreneur australien a imaginé et breveté une muselière qui permet aux moutons de manger l’herbe au sol mais pas les feuilles de vigne. Quand le mouton baisse la tête, un système de contrepoids permet à l’animal d’ouvrir sa bouche et de manger les herbes indésirables de la vigne. En relevant la tête, le contrepoids rabat la muselière sur le museau et l’animal ne peut pas prélever les feuilles ou les grappes au-dessus de 50 centimètres du sol.. « Il est courant de voir des moutons dans les vignes des vendanges jusqu’au printemps, explique David Robertshaw, le créateur de Winebaa, originaire d’une région viticole du sud de l’Australie. Mais, ils ont besoin d’autres terres à pâturer du printemps jusqu’aux vendanges. En donnant la possibilité de garder toute l’année les moutons dans les vignes, des viticulteurs pourraient de nouveau s’intéresser à l’élevage ovin pour désherber leurs interrangs. (NL Pâtre du 15/10/2018)

Un réseau technique pour les chiens de protection

Dans le cadre du plan national d’actions 2018-2023 sur le loup, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a chargé l’Institut de l’élevage de mettre en place un réseau de formation et d’accompagnement autour des chiens de protection. Ce réseau, lancé en septembre, propose aux bergers et éleveurs désireux d’utiliser Patous, Kangals, Bergers des Abruzzes et autres, des conseils et un suivi individuel sur l’exploitation. (NL Pâtre du 15/10/2018)