Contenu

Des dépêches de septembre 2018 du site agrisalon à consulter sur : www.agrisalon.com

publié le 27 septembre 2018 (modifié le 28 septembre 2018)

Précarité alimentaire :

Ne pas pouvoir faire trois repas par jour et s’alimenter sainement est une réalité pour près d’un Français sur cinq, selon le dernier baromètre Ipsos-Secours populaire publié mardi. (Dépèche du 11/09)

Montée en gamme :

Le groupe agroalimentaire Fleury-Michon, leader des ventes de jambon en grandes surfaces, a annoncé jeudi qu’il quittait la fédération des industriels de la charcuterie (FICT), à laquelle il reproche de ne pas assez encourager la montée en gamme du secteur. La « goutte d’eau » pour le groupe a été la prise de position publique de la Fict contre le Nutri-Score, étiquetage nutritionnel choisi par la France pour mieux informer les consommateurs, un dispositif soutenu par Fleury-Michon, (Dépèche du 13/09)

L’exportation de lait vers la Chine, un eldorado bien fragile :

Le marché du lait infantile chinois fait figure d’Eldorado pour les industriels laitiers français, et si une série de déconvenues témoigne aujourd’hui de la fragilité de leur position, la Chine est de loin leur première cliente, et ils comptent la garder. La Chine est le plus gros marché mondial pour le lait infantile, et les exportations françaises sont en pleine explosion : en 2017, la filière laitière française y a exporté 47 000 tonnes de lait infantile, soit une hausse de 210 % par rapport à 2016, pour un chiffre d’affaires de 293 millions d’euros. Sur les 5 premiers mois de 2018, 38 000 tonnes sont déjà parties vers la Chine (+ 117 % sur un an) pour un chiffre d’affaires de 124 millions d’euros. (Dépèche du 15/09/2018)

Ferme des 1000 vaches :

Le Tribunal de Grande Instance d’Amiens a condamné jeudi au civil six militants de la Confédération paysanne à verser environ 120 000 euros de dommages et intérêts à l’exploitant de la ferme picarde dite des « 1 000 vaches », pour dégradations. Le syndicat dispose de dix jours pour faire appel. (Dépèche du 13/09)

Suicide des agriculteurs :

Conseiller municipal de Marmande, Patrick Maurin parcourra une bonne vingtaine de kilomètres pendant 22 jours pour rallier Saint-Anne-d’Auray, dans le Morbihan. Par cette démarche, il veut dénoncer le fléau du suicide des agriculteurs. Dans chacune des 22 villes étapes, des rencontres seront organisées. Selon Patrick Maurin, « les agriculteurs constituent la catégorie socioprofessionnelle la plus à risque en matière de suicide : la surmortalité par suicide chez les agriculteurs est 20 à 30 % supérieure à la moyenne de la population. En 2016, le nombre de suicides a été de 2664 ». (Dépèche du 22/09/2018)

Bien-être animal :

« Rendez-vous incontournable du Space » depuis cinq ans, la conférence de Coop de France sur le bien-être animal se tenait le 13 septembre. Axée sur le concept « One Welfare », la nouvelle approche présentée associe le bien-être de l’animal, celui de l’homme et l’environnement. Faisant du bien-être une problématique globale, Coop de France renouvelle ainsi son engagement historique. (Dépèche du 18/09/2018)

Sahel :

Les institutions de recherche agronomique et agricole du Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad, Sénégal et de la France ont signé une déclaration commune à Ouagadougou en vue d’établir un « plan Marshall de la recherche agricole » pour le Sahel, a indiqué jeudi l’organisme français Cirad. (Dépèche du 21/09/2018)

Appel aux dons :

L’Académie d’agriculture de France dispose dans ses fonds documentaires anciens d’une des "clefs de l’avenir de la viticulture" : la "Collection des planches de Redouté sur la vigne" : 83 planches sur vélin réalisées à partir de l’année 1807 par le peintre Pierre-Joseph Redouté et son équipe. Afin de les remettre en état et d’en faire un ouvrage utile à la viticulture de demain, elle lance un appel aux dons avec l’objectif de récolter 40 000€. Car, l’Académie d’agriculture de France en est persuadée, le recours à ces cépages anciens illustrés par Redouté est une des solutions permettant à la viticulture de s’adapter au réchauffement climatique. Pour en savoir plus et contribuer : https://bluebees.fr (Dépèche du 21/09/2018)

Antibiorésistance :

Dans le cadre de sa lutte contre l’antibiorésistance, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation diffuse du 29 août au 5 novembre 2018 une campagne de communication du plan Ecoantibio 2. Déclinée autour du message « Les antibios, comme il faut, quand il faut », elle sera déployée dans la presse spécialisée à destination des éleveurs, vétérinaires mais aussi des propriétaires d’animaux de compagnie. (Dépèche du 03/09)

Peste porcine :

Le dossier de la peste porcine africaine - qui n’affecte que les porcs et les sangliers et est sans danger pour l’homme - s’est invité à l’agenda des ministres après la découverte le 13 septembre d’un foyer en Belgique, neuvième pays de l’UE à être touché, et premier pays d’Europe de l’Ouest. L’épizootie de peste porcine africaine doit être « prise plus au sérieux », a estimé mardi le commissaire européen à l’agriculture Phil Hogan, qui s’est par ailleurs félicité des mesures prises par la Belgique pour contenir la maladie, dont l’annonce de l’abattage prévu de 4 000 porcs domestiques issus d’élevages situés dans la zone où la maladie a été détectée sur des sangliers à l’état sauvage. (Dépèche du 25/09/2018)