Contenu

Des dépêches du site agrisalon a consulter sur : www.agrisalon.com

publié le 27 mai 2017

Etiquetage nutritionnel

Plusieurs industriels de l’agroalimentaire et des grands groupes de distribution s’engagent à afficher sans attendre sur leurs produits le logo « Nutri-score », destiné à simplifier l’information sur la qualité nutritionnelle des aliments, a annoncé jeudi le ministère de la Santé. (dépêche du 27/4/2017)

Secteur agroalimentaire

Ce secteur a recruté plus de 90.000 personnes en 2016 en France, un chiffre en forte hausse malgré une image pas toujours attractive des métiers proposés, selon une étude publiée par le site de recrutement spécialisé Alimétiers. Elle concerne les entreprises du secteur alimentaire au sens large, à savoir la coopération, les industries alimentaires et l’alimentation de détail... Cette étude ne précise pas le solde net de créations d’emplois. (dépêche du 4 mai 2017).

Démographie agricole

Au 1er janvier 2016, 461.803 chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole sont dénombrés en France métropolitaine, un effectif en baisse de - 1,2 % par rapport au 1er janvier 2015, indique la MSA dans un communiqué diffusé jeudi. Sans grande surprise, l’élevage laitier est le plus touché par cette tendance persistante à la baisse du nombre d’exploitations (- 3,3 % contre - 1,8 % pour les cultures spécialisées ou - 1,5 % pour les cultures céréalières et industrielles). Malgré cela, la filière lait compte encore le plus grand nombre de chefs d’entreprise avec 93.200 représentants d’après la MSA. Ils ont vu leurs revenus plus gravement touchés que ceux de toute autre filière agricole. Une baisse de 30,7 % en 2015, contre 21,5 % pour les céréaliers par exemple. (dépêche du 5 mai 2017).

Grippe aviaire

Avec la publication de l’arrêté, jeudi 4 mai 2017, décrétant la fin de l’épidémie sur l’ensemble du territoire, la mise en œuvre du « pacte de lutte contre l’influenza aviaire » offre un nouveau départ pour la filière palmipède à foie gras, selon les termes du ministère de l’agriculture (dépêche du 5 mai 2017).

Abattage rituel

La Wallonie et la Flandre souhaitent mettre fin à l’abattage sans étourdissement lors des abattages rituels musulman et juif. Les décrets devraient être mis en application en 2019 en Belgique. (dépêche du 10 mai 2017).

Consommation de produits bio

La consommation de produits bio des Français bondit de près de 21,7 % en 2016. « En 15 ans, le marché a été multiplié par sept », a commenté le directeur de l’Agence Bio, Florent Guhl, lors d’une conférence de presse. Le marché du bio est en effet passé d’un peu moins d’1 milliard d’euros en 1999, à 5,9 milliards en 2015 puis à 7,1 milliards en 2016. La vente de produits bio se fait encore majoritairement en grandes surfaces (45 %) et magasins spécialisés bio (37 %), mais également en direct des producteurs (13 %) et auprès d’artisans commerçants (5 %). (dépêche du 23 mai 2017).