Contenu

Marque « Charolais de Bourgogne »

publié le 24 octobre 2017
Depuis le 31 mars 2017, cette marque est devenue une Indication géographique protégée. Les communes incluses dans la zone de l’IGP doivent avoir au moins 70 % de leur surface agricole occupée par de l’herbe, excluant de fait celles à dominante céréalière. Parmi les autres critères, au moins 50 % des vaches présentes sur la commune doivent être des allaitantes. Et 85 % de ces allaitantes doivent être des Charolaises. Ces critères ont permis de définir la zone de production. Elle concerne l’intégralité de la Saône-et-Loire, l’essentiel de la Nièvre, un bon tiers de la Côte-d’Or, le quart sud de l’Yonne et déborde sur certaines communes limitrophes de l’Ain, de la Loire, du Rhône et du Cher. Pas de l’Allier, car depuis 1996 une bonne partie de ce département est concernée par l’IGP associée au label rouge Charolais du Bourbonnais. (Réussir BovinsViande 17/10/2017)