Contenu

un groupe de restauration entre dans le capital d’une coopérative de producteurs de bovins Rouge-des-Prés

publié le 21 décembre 2011

PARIS, 28 juil 2011 (AFP) - La société de restauration Groupe Flo , propriétaire notamment de l’enseigne de grillades Hippopotamus, va entrer au capital d’une coopérative d’élevage afin notamment de garantir ses prix d’achat, a annoncé jeudi son directeur général Dominique Giraudier.

"L’idée n’est pas de devenir propriétaire agricole mais de donner un signal fort de notre implication dans un projet commun" en entrant à hauteur de "4 à 5%" dans le capital, a-t-il expliqué lors de la présentation des résultats semestriels du groupe.

Il n’a pas précisé le nom de cette coopérative, basée "près d’Angers" et qui propose des bovins de race Rouge-des-Prés (ex-Maine-Anjou).

Cette prise de participation, qui sera effective en septembre, s’accompagne d’un "engagement sur des volumes d’achat, un prix moyen à l’année", et d’une "entrée au conseil d’administration", a-t-il souligné, pour preuve de son "implication" dans l’organisation.

Selon M. Giraudier, il s’agit d’un "modèle d’intégration très souple" qu’il pourrait étendre à d’autres producteurs de races à viande (charolais), voire décliner aux approvisionnements en produits de la mer pour ses autres enseignes.

Les plats à base de viande de race ont un taux de prise de 60% chez Hippopotamus, poursuit M. Giraudier, soulignant que si, de manière générale, les consommateurs mangent moins de viande, ils recherchent "qualité et traçabilité", des marques ou des labels.

Il estime que "30% des volumes d’achats" de viande pour Hippopotamus pourraient être réalisés par le biais de ces "filières maîtrisées".

Enseigne phare de Groupe Flo , Hippopotamus compte 150 restaurants, dont 62 en franchise, mais le parc devrait s’accroître jusqu’à 300 établissements d’ici 2015.

Groupe Flo , qui exploite un peu plus de 300 établissements en France (Bistro Romain, Tablapizza, Taverne de Maître Kanter et des brasseries, dont 130 en franchise), a enregistré au premier semestre un bénéfice net de 6,8 millions d’euros en progression de 28%.