Contenu

Premiers chiens : la couleur de leur pelage éclaire l’histoire de leur domestication

publié le 7 octobre 2013 (modifié le 9 avril 2014)

Publiée dans PLOS ONE le 2 octobre 2013, cette étude a été menée par plusieurs chercheurs du CNRS et de l’ENS Lyon, travaillant notamment à l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon (IGFL, CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1), au laboratoire « Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements » (CNRS/MNHN) et à l’Institut de génétique et développement de Rennes (CNRS/Université Rennes 1).
Références de l’article :
Evidence of coat color variation sheds new light on ancient canids. Morgane Ollivier, Anne Tresset, Christophe Hitte, Coraline Petit, Sandrine Hughes, Benjamin Gillet, Marilyne Duffraisse, Maud Pionnier-Capitan, Laetitia Lagoutte, Rose-Marie Arbogast, Adrian Balasescu, Adina Boroneant, Marjan Mashkour, Jean-Denis Vigne, Catherine Hanni
PLOS ONE, 2 octobre 2013
Lien vers l’article http://dx.plos.org/10.1371/journal....

Résumé :
Le chien est le premier animal domestiqué à partir de populations de loups au Paléolithique supérieur (de -30 000 à -15 000 ans), par les chasseurs-cueilleurs en Eurasie. Des scientifiques se sont intéressés à la couleur du pelage des premiers chiens. Ils ont ainsi mis en évidence des variations insoupçonnées de leur pelage dès le Mésolithique (entre environ -10 000 et -5 000 ans), en lien avec le processus de domestication. En particulier, les chercheurs ont identifié une mutation génétique, responsable de la couleur noire, qui semble directement résulter de la domestication. Ils confirment ainsique la perte de la couleur sauvage du pelage est l’un des premiers effets de la domestication.